Communiqué de presse

Equation du soleil noir par Guillermo Santamarina

 

MARCO ARCE (Mexico, 1968)
Il a étudié la peinture auprès de Gilberto Aceves Navarro. Au cours des dernières années, il a réalisé les expositions individuelles : Marco Arce (Galería Enrique Guerrero, Mexico, 1999) ; Coprofagia o La Coneja (Museo de Arte Carrillo Gil, Mexico - Museo de las Artes, Guadalajara, Mexique, 2000) ; To Dissolve/To Collect (Galería Ramis Barquet, New York, Etats-Unis, 2000) ; Pinturas (Galería Alejandro Sales, Barcelone, Espagne, 2000) ; ARCO Project Room (Madrid, Espagne, 2001) ; I Know What I'm Doing (Galería Ramis Barquet, New York, Etats-Unis, 2002) ; Tales for Mateo (Galería Ramis Barquet, New York, Etats-Unis, 2004). Il a participé aux expositions collectives suivantes : Festival de Performance (Ex Teresa Arte Actual, Mexico, 1999) ; Moi et ma Circonstance (Museum of Fine Arts, Montréal, Canada 1999) ; Signs of Life (Galería Ramis Barquet, New York, Etats-Unis, 2001) ; Tendencias (Salón Bancomer-BBVA, Museo de Arte Moderno, Mexico, 2001) ; MediumRare (GarashGalería, Mexico, 2002) ; XI Bienal Rufino Tamayo (Museo Rufino Tamayo, Mexico, 2002) ; Paper (Galería Ramis Barquet, New York, Etats-Unis, 2003), pour ne citer que les plus récentes.
FERNANDA BRUNET (Mexico, 1964)
Ancienne élève de Gilberto Aceves Navarro, elle est diplômée de l'Ecole nationale de peinture, sculpture et gravure "La Esmeralda". Ses expositions individuelles les plus récentes sont : Obra Reciente (Galería Arte Contemporáneo, Mexico, 1998) ; Bang! (Galería Ramis Barquet, Mexico, 2003) ; ARCO Project Room (Galería Ramis Barquet / Galería OMR, Madrid, Espagne, 2004). Parmi les dernières expositions collectives auxquelles elle a participé, citons : IX Bienal Rufino Tamayo (Museo Rufino Tamayo, Mexico, 1998) ; Aniversario (Galería Arte Contemporáneo, Mexico, 1999) ; Mexico/New York, A Vital Dialogue (Octavio Paz Gallery, New York, Etats-Unis, 2000) ; The S Files (El Museo del Barrio, New York, Etats-Unis,, 2000) ; Erógena (Museo Carrillo Gil, Mexico - Stedelik Museum, Belgique, 2000) ; X Bienal Rufino Tamayo (Museo Rufino Tamayo, Mexico, 2000) ; Signs of Life (Galería Ramis Barquet, New York, Etats-Unis, 2001) ; Random, Access, Memory (DAC Gallery, New York, Etats-Unis, 2001) ; Tendencias (VIII Salón de Arte Bancomer, Mexico, 2001) ; Suitcase III Catastrophico (La Panadería, Mexico, 2002) ; Colectiva (Galería OMR, Mexico, 2002) ; XI Bienal Rufino Tamayo (Museo Rufino Tamayo, Mexico, 2002) ; Alarma! (Raid Projects, Los Angeles, Etats-Unis, 2003). Mention honorable lors de la "1ère Biennale du Yucatán", au Mexique (2002).
EDUARDO CERVANTES (Mexico, 1966)
Il a suivi des études d'art au Mexique, à Madrid et à New York. Il a réalisé de nombreuses expositions, aussi bien à titre individuel que collectif, notamment Spectra (The Diessel Gallery, New York, Etats-Unis, 2004) ; The Rational Sunrise (Big Orbit Gallery, New York, Etats-Unis, 2004) ; Future Species (Dumbo Art Center, New York, Etats-Unis - Canadian Contemporary Art Museum, Toronto, Canada, 2003) ; 6 1/2 x 6 1/2 (At Jay Street Bar, New York, Etats-Unis, 2003) ; Natural Machines (Ukranian Institute of Modern Art, Chicago, Etats-Unis, 2003) ; 7 dilemas (Museo de Arte Contemporáneo, Mexico, 2002) ; Quinta Bienal Eventa 5 Paradise Zero (Ekeby Qvarn Art Space, Uppsala, Suède, 2000) ; Colección López Rocha (Museo de Arte Carrillo Gil, Mexico, 1999) ; Pequeñas criaturas (Instituto Cultural Cabañas, Guadalajara, Mexique, 1998) ; pavillon OMR (ARCO, Madrid, Espagne - Expoarte, Guadalajara, Mexique, 1996) ; Creación en Movimiento (Museo de Arte Carrillo Gil, Mexico, 1994), pour n'en citer que quelques unes.
YISHAI JUSIDMAN (Mexico, 1963)
Après avoir suivi l'enseignement de Carlos Orozco Romero au Mexique, de 1985 à 1988 il s'est formé dans différentes écoles aux Etats-Unis (California Institute of the Arts, New York Studio School of Drawing, Painting and Sculpture et New York University). Parmi ses expositions individuelles les plus récentes, citons : Sumo (1995-98) / Bajo tratamiento (1997-99) (Museo de Arte Carrillo Gil, Mexico, 1999) ; Selected Works (FIAC, Galería OMR, Paris, 2000) ; mutatis mutandis (Centro de la Imagen, Mexico - Galería Camargo Vilaça, São Paulo, Brésil, 2000) ; 49ème Biennale de Venise (dans The Platform of Humankind de Harald Szeemann, 2001) ; mutatis mutandis/Working Painters (Stedelijk Museum voor Actuele Kunst, S.M.A.K., Gand, Belgique - Museo Extremeño e Iberoamericano de Arte Contemporáneo MEIAC, Badajoz, Espagne - Museo de Arte Contemporáneo MARCO, Monterrey, Mexique, 2002) ; Pintores trabajando (Galería OMR, Mexico, 2003) ; Retrato (Universidad de las Américas, Cholula, Mexique, 2004). Ses expositions collectives les plus récentes sont : Soleils du Mexique (Petit Palais, Paris, 2000) ; Ultrabaroque, Aspects of Post-Latin American Art (San Diego Museum of Contemporary Art, Etats-Unis, 2000 - San Francisco Museum of Modern Art, Etats-Unis et National Art Gallery, Ottawa, Canada, 2001) ; ARS '01, KIASMA (Helsinki, Finlande, 2001) ; La Persistencia de la Imagen (Museo de Arte Carrillo Gil, Mexico - Sonje Art Center Museum, Séoul, Corée, 2001) ; The X-Files (La Panadería, Mexico, 2002) ; Art 34 Basel (pavillon Galería OMR, Bâle, Suisse, 2003) ; Siglo XX: Grandes Maestros Mexicanos. Prodigios de fin de Siglo (MARCO, Monterrey, Mexique, 2003), parmi bien d'autres. Boursier du "Fonds national pour la culture et les arts" (FONCA) à plusieurs reprises, il est membre du "Système national des créateurs d'art" mexicain. Il est l'auteur de nombreux essais sur l'art contemporain, et collabore aux revues spécialisées les plus reconnues.
JERÓNIMO LÓPEZ RAMÍREZ "DR. LAKRA" (Mexico, 1970)
Il vit et travaille à Oaxacan au Mexique. Il se consacre au arts visuels et aux tatouages dès le début des années 90. Des expositions individuelles lui ont été consacrées dans les espaces suivants : Juárez 65 (Mexico, 1998) ; Kunsthaus Tacheles (Berlin, Allemagne, 1999) ; Kate MacGarry (Londres, Royaume Uni, 2003) ; Art Statements - Arts Basel (Bâle, Suisse, 2004), pour ne citer que les plus récentes. Dans les dernières années, il a participé aux expositions collectives : Festimad (Círculo de Bellas Artes, Madrid, Espagne, 1998) ; Camuñas Family (Purgatorio 2, Valence, Espagne, 1998) ; Stolen Bike (Andrew Kreps Gallery, New York, Etats-Unis, 2000) ; Galerie Kurimanzutto & Galerie Chantal Crousel, Paris, France, 2000) ; Elephant Juice (Sexo Entre Amigos) (kurimanzutto & Los Manantiales, Xochimilco, Mexico, 2003). Il a réalisé des fresques murales à divers endroits, notamment à Ciudad Neza, dans la périphérie de Mexico, San Andrés Totoltepec, Mexico, à Oakland, en Californie, ou encore Berlin. Ses derniers travaux en date tournent plus particulièrement autour du monde des tatouages dans différentes parties du monde.
JESÚS LUGO PAREDES (Mexique, 1963)
Il réalise une maîtrise en peinture à l'Ecole nationale de peinture, sculpture et gravure "La Esmeralda" de 1983 a 1988. Il compte à son actif les expositions individuelles suivantes : Viento de Tierra (Galería de la Alianza Francesa, Mexico, 1990 - Instituto Veracruzano de Cultura, Veracruz, Mexique, 1992) ; Arquitecturas y círculos (Museo de la Casa de León Trotsky, Mexico, 1998) ; Proyecto para mover sombras (Galería de Lourdes Sosa, Mexico, 1993). Il a également participé à de nombreuses expositions collectives, parmi lesquelles l'on citera le Second New York Mexican and Latin American Art Exhibition (Belenky Gallery, New York, Etats-Unis, 1998) ; IV y V Bienal de Monterrey (Monterrey, Mexique, 1999 et 2001) ; Creación en movimiento (Centro Nacional de las Artes, Mexico, 1999) ; Todas las líneas rectas del círculo (Galería Quetzalli, Oaxaca, Mexique, 2002 - Museo del Arzobispado, Mexico, 2003) ; Los siete pecados capitales (Galería Quetzalli, Oaxaca, Mexique, 2003). Le "Fonds national pour la culture et les arts" du Mexique (FONCA) lui a accordé la bourse "Jeunes créateurs" une première fois en 1997-1999, puis en 2000. Sélectionné lors des éditions 1988, 1990 et 1991 de la "Rencontre nationale d'art jeune" (Encuentro Nacional de Arte Joven) organisée par l'Institut national des Beaux-Arts (INBA). Artiste primé à la "XIème Biennale Rufino Tamayo", en 2002.
MARIO RANGEL FAZ (Mexique, 1956)
Il est diplômé de l'Escuela Nacional de Artes Plásticas de l'UNAM. Il a fait partie du groupe SUMA dans les années 70, jusqu'à sa dissolution dans les années 80. Il est enseignant depuis 2001 à l'Escuela Nacional de Pintura, Escultura y Grabado La Esmeralda. Il a réalisé un grand nombre d'expositions individuelles, parmi lesquelles : Otra vez apocalipsis (Museo de Arte Carrillo Gil, Mexico, 1988) ; Hombre muerto camina (Museo de Arte Carrillo Gil, Mexico, 1989) ; En la mira - Série d'actions et d'interventions dans des lieux publics de la ville de León, au Mexique (Festival Internacional de Arte Contemporáneo, León, 1999) ; La fórmula de la isla - Dibujos (Walden Gallery, New York, 2001). Il a participé aux expositions collectives suivantes : Grupo SUMA - Una re-visión, 1976-1982 (X-Teresa Arte Actual, Mexico, 1998) ; Del espíritu creador (Casa Lamm, Mexico, 1999) ; Gráfica mexicana contemporánea (Museo Nacional de la Estampa, Mexico, 2000) ; Ubicaciones, arte contemporáneo de México (MUCA-UNAM, Mexico, 2001) ; Gráfica contemporánea (Foro Cultural Atzcapotzalco, Mexico, 2002) ; Veinte carbones y una tinta, en torno al Chopo (Museo Universitario del Chopo, Mexico, 2003) ; Un siglo y a volar (Museo Universitario del Chopo, Mexico, 2003) ; Pulso de los 90, Colección MUCA arte contemporáneo (MUCA-UNAM, Mexico, 2004). Il a reçu de nombreux prix et distinctions.
JOSÉ LUIS SÁNCHEZ RULL (Mexico, 1964)
Bachelor of Fine Arts du Pratt Institute de New York. Il a enseigné plusieurs années à l'Ecole nationale de peinture, sculpture et gravure "La Esmeralda" (jusqu'en 2001), et réalisé de nombreuses conférences, tables rondes et ateliers. Il compte à son actif les expositions individuelles XI Bienal de pintura (Museo Rufino Tamayo, Mexico, 2002) ; Tan feo como el pecado (Museo de la ciudad de Querétaro, Mexique - Galería José María Velasco, Peralvillo, Mexico, 2002) ; San Loco (Museo José María Velasco, Toluca, Mexique, 1999) ; Grabados (Centre Culturel du Mexique, Paris, 1993), pour n'en citer que quelques unes. Au cours des dernières années, il a participé aux expositions collectives suivantes : V Bienal de Monterrey (Centro de las Artes, Monterrey, Mexique, 2002) ; IX Bienal Diego Rivera (Museo del Pueblo, Guanajuato, Mexique, 2002) ; I Bienal de Grabado Rufino Tamayo (I.A.G.O., Oaxaca, Mexique, 1999) ; Concurso de pintura (Museo de Arte Moderno, Mexico, 1999) ; Prefiero mi arte (C.U.M.A.C., Mexico, 1998) ; FlAL, Feria Internacional de Arte Latinoamericano (Bruxelles, Belgique, 1994). Mention honorable lors de la "Ière Biennale de gravure Rufino Tamayo" en 2001.
ROBERTO TURNBULL (Mexico, 1959)
Il s'est formé à l'Ecole de peinture, sculpture et gravure "La Esmeralda" (1978-1981). Parmi ses dernières expositions individuelles, citons : Pintura, dibujos y grabados (Galería Nina Menocal, Mexico, 1994) ; Grabados (Museo de Arte Contemporáneo de Oaxaca, Mexique, 1995) ; Miscelánea (Museo de las Artes, Guadalajara, Mexique - Museo de Arte Moderno, Mexico, 2000) ; Línea interior (Universidad de Guanajuato, Mexique, 2002) ; Recent Works (Howard Scott Gallery, New York, Etats-Unis, 2003) ; Secuencias y montajes (Centro Cultural "El nigromante", San Miguel Allende, Mexique, 2003). Il a en outre participé aux expositions collectives suivantes : Sin motivos aparentes (Museo de Arte Carrillo Gil, Mexico, 1987) ; IX Bienal de Pintura Rufino Tamayo (Casa de la Cultura de Oaxaca, Mexique - Museo Rufino Tamayo, Mexico, 1998) ; Doce escultores finimilenaristas (Museo de Arte Moderno, Mexico, 1998) ; Ojo (Taller B. Zetina, Mexico, 2002) ; Ofrenda flora, exposition itinérante présentant des artistes canadiens et mexicains (Museo de la Ciudad de México, Mexico - Centro Cultural "El nigromante", San Miguel de Allende, Mexique, 2003) ; Gotas para los ojos (Museo de Arte Contemporáneo, Oaxaca, Mexique, 2003). Son œuvre lui a valu de nombreuses récompenses, notamment le Prix Omnilife dans les catégories gravure et peinture en 1999. Il a été primé lors des éditions 1992 et 1998 de la "Biennale nationale de peinture Rufino Tamayo", ainsi qu'au "Salon annuel de peinture" à Mexico.
SAÚL VILLA (Mexico, 1958)
Il a appris la peinture à la Casa del Lago - UNAM (Mexico, 1966-1968), puis auprès d'Enrique Mariño, Evodio Ishihara et Salvador Salazar. En 1976, il suit une formation en gravure et en lithographie à Londres avec Frank Connelly, James Burr et Mark Balakjian. Au cours des dernières années, il a réalisé les expositions individuelles : Oír no es ver, avec Roberto Echavarren (Ex Teresa Arte Actual, Mexico, 1994) ; Una moral provisional (Galería de Arte Mexicano, Mexico, 1995) ; La nueva máquina moral (Galería OMR, Mexico, 1999) ; Portrait des Atoms als Junge Bombe (ICM, Vienne, Autriche, 2003 - Museo de la Ciudad de Querétaro, Mexique, 2004) ; Historias Periféricas (Galerie in Traklhaus Salzburg, Autriche, 2004). Parmi ses expositions collectives les plus récentes, l'on trouve : Dibujo de los 80's (Museo de Arte Carrillo Gil, Mexico, 1991) ; La Demanda está en barata (Galería OMR, Mexico, 1995) ; Modas melancólicas (Ex Teresa Arte Alternativo, Mexico, 1995) ; Hogar dulce hogar (La Panadería, Mexico, 1995) ; Tendencies: New Art From Mexico City (Contemporary Art Gallery, Vancouver, Canada, 1996), pour n'en citer que quelques unes. Scénographe de théâtre et d'opéra dans différentes productions, il a également enseigné la gravure. Mention honorable lors de la "IIIème Rencontre nationale d'art jeune" (Encuentro Nacional de Arte Joven, 1983), il a reçu la bourse de la Pollock-Krasner Foundation, Inc. en 1988. Saúl Villa fait partie du "Système national des créateurs d'art" mexicain.