L'Amérique latine s'affiche à Paris
Cinq designers graphiques
15 - 30 avril 2005
Instituto de México à Paris

Conférence avec Gabriela Rodríguez et Renato Aranda le mercredi 20 avril de18h à 20h
Exposition des workshops étudiants de l'école Intuit-Lab du 22 au 30 avril 2005

Intuit-Lab, l'École de création pour les métiers de l'image de Paris, et l'Instituto de México à Paris s'associent pour présenter le graphisme d'Amérique latine à travers une exposition des travaux de graphistes de renom invités pour animer des ateliers à Paris.

Chaque année, l'école parisienne propose une série d'ateliers auxquels participent les élèves d'Intuit-Lab et des graphistes étrangers. Après avoir réalisé des échanges (écoles et stages) avec plusieurs pays (Canada, Inde, Japon, Chine et Pologne), l'école poursuit son ouverture à l'international en invitant cette année des graphistes d'Amérique latine : les Mexicains Gabriela Rodríguez, Renato Aranda et Alejandro Magallanes, María-Mercedes Salgado Vejarano d'Equateur et la Brésilienne Barbara Szaniecki.

Chaque atelier organisé à l'école Intuit-Lab sera animé par l'un des invités. Chaque groupe d'élèves travaillera, durant une semaine, autour de thèmes préalablement définis :

" Cassons les frontières : conception dans l'espace public. Culture contre la violence " sera animé par Gabriela Rodríguez et s'inspire du projet de Tijuana, ville frontalière du Mexique et des Etats-Unis. L'objectif est de parvenir à une démarche artistique à travers le design et l'application sur une large échelle (urbanisme).

" L'identité visuelle de l'Afroreggae " (logos, affiches…) sera réalisée par les étudiants sous la direction de Barbara Szaniecki. Ce projet sera plus spécifiquement lié aux besoins de l'Afroreggae, un groupe culturel né il y a une douzaine d'années en réaction aux massacres d'habitants de favelas dans la guerre de la drogue. Il propose en effet une alternative à ce commerce par le biais de la musique, la danse, le théâtre ou encore le cirque.

" METISSAGE Amérique latine-Europe ". L'atelier qu'anime María-Mercedes Salgado Vejarano consiste à produire un film court de 2'30'' max. sur le métissage entre l'Amérique du Sud et l'Europe. Il s'agit-là d'un exercice de rythme entre images fixes, mouvement et son.

" La langue métaphorique dans l'image " est le thème de l'atelier de Renato Aranda.
La force de la métaphore est soutenue par la puissance de sa signification. Du mot à l'image et de l'image à la poésie ! Fonction et application de cette figure de rhétorique.

Un échantillon des œuvres de ces graphistes et le résultat de leurs productions avec les élèves de l'école Intuit/Lab sera présenté à la galerie de l'Instituto de México à Paris.

 

Gabriela Rodriguez (Mexico, 1956)
Graphiste depuis 25 ans, Gabriela a acquis une expérience dans plusieurs domaines du design graphique : l'édition, la presse, l'image de marque, le multimédia et des projets importants de conception environnementale. Elle a signé, en 2002, le concept pour la nouvelle identité de Channel 11 TV (Canal Once). Gabriela travaille avec l'ambassade de l'Union européenne au Mexique (sur son image de marque), Telefonica, OMA (Services d'aéroports), HBO Amérique latine, productions d'ARGOS, Cinemex, le Ministère mexicain des Affaires étrangères, le service de communication de la Présidence, pour ne citer que quelques exemples. Elle travaille également sur des projets avec le designer Ken Cato. L'année dernière, Gabriela a travaillé sur un projet culturel pour la ville frontalière de Tijuana qui comportait, entre autres, la réalisation d'éléments de plus de 2 kilomètres de conception graphique appliqués au mur entre les USA et le Mexique. Elle est membre de l'AGI (l'Alliance Graphique Internationale) depuis 1998 pour laquelle elle supervise l'Éducation au sein de l'International Excecutive Committee.
Renato Aranda, (Mexico, 1970)
Renato Aranda est diplômé de l'Universidad Autónoma Metropolitana - Xochimilco. Il enseigne dans plusieurs écoles (l'Universidad Autónoma Metropolitana - Xochimilco, la Benemérita Universidad Autónoma de Puebla, Instituto de Estudios Superiores en Diseño y Arquitectura) et donne des conférences dans plus de 15 universités du Mexique. Renato a participé à différents workshops avec des designers célèbres comme le polonais Mieczyslaw Wasilewsky, Peter Pocs, Gianni Bortolotti ou encore l'allemand Uwe Loesch. Il a travaillé dans le studio de Rene Azcuy. Régulièrement primées, ses affiches, sélectionnées dans les festivals professionnels du monde entier (Toyama, Varsovie, Chaumont, Sofia, Mons, Fort Colins, la Paz et Mexico), ont fait l'objet d'expositions au Mexique, en Espagne, en Italie, en Argentine ou encore en Colombie.
Barbara Szaniecki (Rio de Janeiro, 1965)
De mère italienne et de père polonais, Barbara rêvait de faire des études d'art à Paris. Son concours d'entrée à l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs en poche, elle choisit, dès 1989, la communication visuelle avec un grand projet multimédia sur la consommation dans la ville et un mémoire de fin d'études sur la communication publique. De retour à Rio de Janeiro en 1994, elle rejoint un studio et exerce, depuis 1996, comme graphiste indépendante essentiellement dans le domaine culturel et public pour les universités de la ville et de l'Etat de Rio, pour des maisons d'édition et pour des maisons de disques. Elle est également spécialiste de l'affiche politique. Depuis 2003, elle réalise le graphisme de " Global ", une revue politique et culturelle qui accorde une place importante à l'image.
María-Mercedes Salgado Vejarano (Quito, 1963)
María-Mercedes poursuit des études de design intérieur et de design graphique à Quito.
D'abord adjointe de la direction artistique et illustratrice du journal " El Comercio " en Equateur (http://www.elcomercio.com), elle débute sa collaboration en Europe en 1990 depuis son mariage avec un aventurier français. Adepte du concept " TEKKIE " (techno-hyppyes) sans domicile fixe, constamment en voyage entre l'Europe et l'Amérique, elle collabore ponctuellement avec plusieurs journaux : " El Expresso " et " El Diario " en Equateur, " Gazetta Wyborcza " (http://www.gazeta.pl) en Pologne, ou encore " Gramma " à Cuba (http//www.granma.cu). En 1995, à Paris, le quotidien " Le Monde " lui demande de travailler sur sa charte graphique. Elle poursuivra d'ailleurs sa collaboration avec le quotidien qui lui confie la direction artistique des suppléments et des magazines, de son site Web (http://www.lemonde.fr) et de la maquette du " Monde 2 " en signant également plusieurs illustrations. Elle compte, parmi ses derniers travaux, le logo du Comité des Galeries d'Arts ou encore des couvertures de livres et des affiches pour les Editions Hachette et Nathan.
Alejandro Magallanes (Mexico, 1971)
Alejandro Magallanes a étudié à l'Ecole Nationale des Arts Visuels (UNAM).
Il a choisi de travailler pour le culturel et le social.
Il y a 8 ans, il a fondé "La Máquina del Tiempo" avec Leonel Sagahon. Son travail a fait l'objet de plusieurs expositions et de biennales (Pologne, Japon, Hongrie, Argentine, Pays-bas, France, République Tchèque, Italie, Croatie, Chine, Etats-Unis, entre autres), et a également été exposé dans les galeries GGG et DDD (Osaka et Tokyo), au Museum fur Gestaltung de Zurich, à la galerie Anatome (Paris). Il a fait des expositions solos à Barcelone (Fundación Guifré), au Canada (SNAP Gallery) et au Mexique. Il a reçu divers prix internationaux tels que la médaille de Jozef Mozrack à la XVème Biennale de l'affiche de Varsovie, le Golden Bee Prize (édition) en Russie, une médaille de bronze lors de la 4ème Biennale en Ukraine, le Prix d'Icograda pour l'international au Cartel de Mexico, le premier Prix de la Biennale latino-américaine en Bolivie, le premier Prix en affiche politique à la Triennale de Mons (2004) et le deuxième Prix à la biennale de l'affiche de Varsovie (2004). Il est membre de l'AGI (Alliance Graphique Internationale).