Présentation par Erik Samson

Communiqué de presse

 

Le péché mignon

Sur une idée de J.M. Servín
Scénario et dessin de Ricardo Peláez © Taller del Perro.

Paroles en l'air
Scénario et dessin de Bef © BEF.

Aux frontiéres de limites
Scénario de Rodrigo Ponce, dessin Edgar Clément © Taller del Perro.

Mais qui se cache derrière l'Atelier du Chien ?

Le Taller del Perro (littéralement, l'Atelier du Chien) est à l'origine de cette exposition. Fondée en 1998 par trois dessinateurs, Ricardo Peláez, José Quintero et Edgar Clément, cette association se démarque sur le scène de la bande dessinée mexicaine. Réunis autour d'un créateur et éducatif, ces artistes s'emploient tant à la diffusion qu'à l'enseignement et à la promotion de cette discipline artistique au Mexique. En quelques années, cet atelier est devenu un point de référence et de confluence pour de nombreux auteurs indépendants du pays. Les planches sélectionnées et présentées ici abordent des thématiques spécifiques à la ville de Mexico, tels que l'insécurité, les problèmes de circulation ou l'incapacité du gouvernement à y remédier.

 


 

Zone de pollution graphique

Dessin de Francisco Blanco © Francisco Blanco H.

La bande dessinée indépendante sur "l'île-Crocodile"

Avant 1959, la BD cubaine était surtout représentée par Manolo Pérez et Francisco Blanco Padre. Si la Révolution voit naître le personnage d'Elpidio Valdéz -le héros emblématique de la culture populaire cubaine des années 60 créé par Juan Padrón-, elle marque surtout la mise entre parenthèses de cette discipline. En effet, à mesure que l'économie de l'île se referme, la génération post-révolutionnaire voit peu à peu disparaître les espaces de publication spécialisés. Parmi les auteurs de cette époque, on peut mentionner Francisco Blanco fils, Kaparó, qui s'est installé en Colombie pour poursuivre son travail, et Reiniero, devenu peintre et qui a dû, lui aussi, émigrer pour des raisons économiques.

 


Hâte

Scénario et dessin de Patricio Betteo © Betteo

Kronikes chiennes
Scénario et dessin de Frik © Frik

La bande dessinée d'auteur au Mexique

Le style de la bande dessinée indépendante mexicaine varie énormément d'un auteur à l'autre, du classicisme aux expérimentations les plus délirantes. Mais les auteurs vivent rarement de cette activité. Pour la plupart, ils travaillent comme illustrateurs ou comme dessinateurs humoristiques pour la presse mexicaine. Ce regard aiguisé sur l'actualité se reflète d'ailleurs souvent dans les scénarios qui revisitent avec humour les grands thèmes du moment.

 


Killofer

© L'Association

Rencontres avec la France

L'expérience française est une référence pour la bande dessinée mexicaine. Les entreprises et les institutions culturelles telles que L'Association ou le Centre National de la Bande Dessinée et de l'Image d'Angouleme démmontrent l'importance pour la profession de pouvoir compter sur un organe de diffusion de l'art de la narration graphique.

Ainsi, depuis 1998, le Taller del Perro propose la création d'un Centre National de la bande dessinée. Une telle initiative permettrait non seulement de promouvoir avec plus d'efficacité cette discipline artistique au Mexique mais aussi de constituer un large réseau d'associations et d'organismes spécialisés à travers l'Amérique latine, en collaboration avec les pays européens.

À cet égard, nous saluons ici la participation de Thomas Ott et de Killofer ; deux auteurs membres de L'Association qui, comme le montrent les travaux présentés dans le cadre de l'exposition, ont, chacun à leur façon, établi une rélation particulière avec la culture mexicaine.

 


Buba

José Quintero © Taller del Perro

Le Bulbe
Bachan © Bachan

Le Cochondué
Polo Jasso © Polo Jasso

Personnages de BD d'auteur mexicains

La création d'un personnage de bande dessinée implique un long processus de maturation. Les réflexionts menées par l'auteur y trouvent enfin une concrétisation, un canal d'expression idoine. Toutefois, les maisons d'édition mexicaines ont longtemps empêché les auteurs de développer leurs personnages en toute liberté. Afin de garder un contrôle sur la production et sur les bénéfices, elles ont fini par venir à bout des principaux héros populaires des années 60. Aujourd'hui, trois grands personnages s'imposent à nouveau dans le panorama de la BD mexicaine : Buba de José Quintero, El Cerdotado de Polo Jasso et El Bulbo de Bachan. Leurs auteurs se sont formés hors des circuits éditoriaux. Ils sont les maîtres absolus de leurs créations, qu'ils défendent d'ailleurs toutes griffes dehors

 


Battlegods

Scénario et dessin Studio F © 2000 Dark House

Inhumans
Dessin de Omar Ladronn, mise en couleurs de Studio F © 2000 Marvel Comics

Out there
Dessin de Humberto Ramos, mise en couleurs de Studio F © 2000 DC Comics

La BD d'auteur du Nord du Mexique

L'influence des États-Unis et la situation précaire de l'industrie éditoriale mexicaine ont entraîné une véritable " fuite des talents ". Ainsi, Omar Ladronn -dont la trajectoire est peut-être la plus significative aujourd'hui-, Paco Medina et Carlo Barberi se sont-ils installés de l'autre côté de la frontière créant ainsi une situation originale de migration d'hommes et d'idées entre les deux frontières. Toutefois, la création du Nord du Mexique reste très riche. Les auteurs les plus réprésentatifs de ce courant sont sans doute Humberto Ramos et le Studio F. Le Studio F est un collectif regroupant cinq auteurs, Francisco Ruiz Velazco, Edgar Delgado, Marco Antonio Fabela, Raúl " Rulo " Treviño et Oscar Carreño, installé à Monterrey. Malgré l'omniprésence des standars nord-américains, ils ont su développer des styles propres, mêlant les influences graphiques européennes, japonaises et, évidemment, mexicaines. Le lecteur attentif distinguera les références culturelles et les emprunts stylistiques.

 

expositions

antérieures